En fin de compte, Camposanto (Champ Sacré) ne doit pas être manqué, tenant compte que ce cimetière est considéré l’un des plus beaux du monde. Construit pendant les 1270, on dit que l’on avait fait avec du sol sacré de Palestine, apporté par les croisés de Pise, bien qu’il y ait des gens qui disent que cette information est plutôt une légende qu’une donnée historique et vérifiable.

On doit retenir que, malgré le fait que Camposanto ait connu un moment difficile pendant la Seconde Guerre Mondiale, les bombardements ayant détruit une grande partie des fresques qui embellissaient les murs entourant cette structure, il peu encore constituer un des repères les plus intéressants de Pise, étant situé à une distance courte, vers le nord, de la Cathédrale de Pise. Au présent, Museo della Sinopie abrite les esquisses préliminaires des fresques détruites en 1944 et récupérées après les bombardements.

La façade de l'entrée du Camposanto cimetière monumental de Pise

Camposanto, Pisa

Haut de la page